Je ne sais pas si vous connaissez la chanson de Jean-Jacques Goldman qui s'appelle Les Choses, mais elle résume plutôt bien la société dans laquelle nous vivons.

Pour ma part j'ai réalisé que comme beaucoup de personnes je pense, je suis sensible aux "choses" quand un domaine de ma vie ne me satisfait pas totalement. Une baisse de motivation au boulot? Paf je trouve un nouveau truc super pratique que j'aimerai vraiment trop avoir. Posséder.
Depuis la naissance de la Chouquette cette compulsion se tourne vers les choses relatives à l'enfance. Je pense que ça vous l'aviez déjà compris.
Avant c'était les sacs à mains. J'en ai assez pour le restant de mes jours même si ma collection n'est pas hallucinante. Mais entre celui qui n'a jamais vu la lumière du jour et celui dont je n'ose pas me séparer parce que c'est un cadeau, je pourrais largement réduire le nombre.
Nous avons aussi tellement de DVD qu'il nous faudrait deux vies pour tous les regarder - bon ok j'exagère un poil mais si je vous donnais le chiffre vous auriez le tournis!

Nous avons 3 ordinateurs et 4 poussettes. 20 serviettes de toilette mais on utilise toujours les 5 plus douces. Je n'ai en revanche jamais été attirée par les derniers téléphone hors de prix (coucou Apple) ou ce genre de choses.
Souvent ca ne me gêne pas mais parfois je me retourne là dessus et je me dis que c'est vraiment trop. Je ne suis pas en train de prôner le retour à la nature ou virer zen - j'ai trouvé le livre l'art de la simplicité un peu trop extrême par exemple (4 assiettes seulement???). J'ai juste envie de faire un peu de tri, gagner un peu en légèreté.

Alors ce n'est pas le printemps mais je me lancerai bien dans un grand ménage.
Qui m'accompagne?