Forcément qui dit arrivée d'un petit frère dit passage au lit de grande!
Le tout étant de faire ça relativement en douceur pour ne pas faire trop expulsion.
Du coup pour la douceur Papa avait promis à sa fille un lit cabane. Abreuvé de lits cabanes tous plus fous les uns que les autres sur Pinterest, Papa trouvait que tous les lits cabanes du commerce étaient pourris. Et puis chers aussi.
Le bon coin ne lui donnant également aucunement satisfaction, il m'assena sa réplique préférée "Je vais le faire moi même".
Cette phrase a un double effet sur moi à chaque fois. L'admiration. Parce qu'il y arrive toujours à la fin - comme Starsky et Hutch - et que le résultat est toujours superbe. Mais aussi la panique. "Hein? Quoi? Mais quand? En combien de temps? C'est pas comme si on avait une deadline!". Panique dû à un traumatisme ebenistique (?) lors de la fabrication du lit de bébé sur la table basse du salon dans notre 50m carré de l'époque. Quelle femme enceinte ne rêve pas de marcher sur un centimètre de sciure pour son dernier mois de grossesse?
Comme toujours Papa a triomphé et a profité de la semaine de vacances de la Chouquette pour lui construire son grand lit. Je ne vous cache pas que Papa n'a pas beaucoup dormi cette semaine là.
Plans, matériaux, découpe, montage, peinture nocturne par 35º, en une semaine c'était fait.
Un petit coup de pouce de Papi et Mamie plus tard pour tout ranger et arranger et.... Tadam!!!
Un lit cabane unique et trop joli. Aussitôt adopté par la Chouquette qui aimerait bien passer son temps à sauter dedans.
Moi je dis chapeau super Papa!!